Tweets de @ARESfwb_be
   

 


 La Coopération belge

Projets PIC en RDC

Innovation, sécurité d'existence et amélioration de vie des populations rurales du Sud-Kivu
 
Durée : 2008-2012
Coordonnateur : Raouf BOUCEKKINE, UCL
Budget : 346.612,98 €

DESCRIPTIF

Le développement de la région du Sud-Kivu constitue un enjeu de première importance pour le renouveau de la nation congolaise. Elément important de la façade Est du pays, le Sud-Kivu a été dévasté par les conflits qui l’ont traversé depuis de nombreuses années. La pauvreté croissante qui en a résulté lui a en outre fait perdre une bonne partie de ses ressources humaines, intellectuels professionnels, universitaires, cadres d’entreprise, médecins, etc. La pacification intervenue dans la région depuis trois ans, l’évolution de la situation politique du pays, la décentralisation impliquée par la nouvelle constitution, la mise en place des institutions régionales créent un contexte favorable à une réflexion en profondeur sur les éléments constitutifs d’une stratégie de développement régional post-conflit. Cette stratégie doit prendre au compte l’importance de re dynamiser le secteur agricole et d’améliorer les conditions de vie des populations rurales afin de rééquilibrer les relations villes-campagnes.
 
Par ailleurs, la pauvreté étant essentiellement rurale au Sud Kivu comme dans le reste de la R.D.C. et l’agriculture demeurant le principal secteur productif de son économie, la croissance et la réduction de la pauvreté dans la région ne peuvent que passer par son développement rural. Dans cette perspective, il convient tout d’abord de comprendre les mécanismes économiques et institutionnels qui favorisent ou empêchent un tel développement, et en particulier ceux qui contribuent à sortir ou maintenir la population rurale dans des activités relevant de l’agriculture de subsistance. La modification des processus de production, des institutions et des modes organisationnels ainsi que l’insertion des activités agricoles dans une économie de marché permettant une réelle division du travail sont des éléments déterminants d’un possible développement rural au Sud Kivu. De ce point de vue, l’étude et la compréhension des facteurs limitant la capacité d’innovation en milieu rural et sa faculté à s’insérer dans une mécanique de marché sont fondamentaux, en particulier s’il s’agit de dégager des voies favorisant les conditions d’un processus de croissance inclusive, c’est à dire dont les bénéfices touchent également les segments les plus pauvres de la population.
 
L’objectif global vise à élaborer, en interaction avec les agents locaux de développement (administrateurs territoriaux, chefs de groupement, chefs coutumiers, organisations paysannes, ONG locales, institutions provinciales) une stratégie de re – développement rural portant sur l’amélioration des systèmes de production agraires en vue d’un accroissement des revenus réels et des conditions qualitatives d’existence des populations des sous régions visées par le projet. Ceci s’insère donc dans le cadre général de la stratégie de lutte contre la pauvreté initiée en R.D.C. Une telle amélioration passe par l’augmentation des capacités de changement (innovation) des communautés rurales, en particulier en termes de génération et d’absorption d’innovations techniques et organisationnelles et également par le développement de leur capacité de gouvernance locale.


COORDONNATEUR
Raouf BOUCEKKINE, UCL
Faculté des sciences économiques, sociales et politiques
Département des sciences économiques
Institut de recherches économiques et sociales

PARTENAIRES
Jean-Baptiste NTAGOMA, Université catholique de Bukavu

Jean-Marie BALAND, FUNDP
Centre de recherche en économie et développement
Stefaan MARYSSE, UA

CONTACT
Raouf BOUCEKKINE
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir