Tweets de @ARESfwb_be
   

 


 La Coopération belge

Projets PIC en RDC

La mosaïque africaine du manioc : épidémiologie, identification, résitance variétale et optimisation des rendements dans la région des grands lacs

Durée : 2003-2007
Coordonnateur : Claude BRAGARD, UCL
Budget : 204.564,00 €
 
 

DESCRIPTIF

Le manioc se classe au cinquième rang mondial des productions alimentaires. L’Afrique produit 50% du total de cette production. Toutefois, les rendements obtenus sont loin d’atteindre l’optimum.

Les maladies et les ravageurs constituent une contrainte majeure sur la production de manioc en Afrique. Parmi ces maladies et ravageurs, la mosaïque du manioc est le problème majeur rencontré en Afrique. Contrairement aux maladies bactériennes et fongiques, il n’existe aucun moyen de contrôle direct de la maladie. Plusieurs moyens de contrôle indirect de la maladie sont utilisés mais ils requièrent souvent une haute technicité difficilement adaptable en milieu paysan. Dès lors, c’est l’utilisation de variétés tolérantes ou résistantes et l’introduction de pratiques culturales adaptées au contrôle de la maladie qui sont porteuses d’espoir pour l’avenir. Dans la région, les recherches sur la connaissance et la maîtrise de la mosaïque africaine du manioc existent à peine.

C’est pour répondre à cette situation préoccupante et en tenant compte de l’importance de la culture du manioc dans la région que cette étude de l’épidémiologie et des souches du virus, et des variétés de manioc résistantes est proposée, dans l’optique de pouvoir proposer aux agriculteurs de la région des grands lacs une gestion adaptée de la maladie, qui intègre les spécificités locales et les particularités de la maladie en RDC.